Notre patrimoine: un véritable atout pour l’emploi

Saint-Trophime (photo Ville d'Arles)

Le patrimoine arlésien est un héritage exceptionnel de notre Histoire. Il est aussi un formidable atout économique pour aujourd’hui et pour demain.

Un Arlésien sur cinq travaille dans un secteur lié au patrimoine, à la culture ou au tourisme. Soit 4000 emplois directs, indirects ou induits.

Ce secteur pèse pour 101 millions d’euros dans l’économie locale. Il faut rapprocher ce chiffre du budget de 4,64 millions investis chaque année par la Ville d’Arles dans la rénovation ou l’entretien du patrimoine.

Ce qui signifie que chaque euro du budget communal dépensé pour le patrimoine rapporte 22 euros en retombées économiques dans la ville.

Ces chiffres me donnent l’occasion de rendre hommage à tous les maires d’Arles depuis l’inscription de nos monuments sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité, il y a tout juste 30 ans. Tous ont considéré la mise en valeur de notre patrimoine comme un devoir envers les générations futures. Nous savons aujourd’hui que c’était aussi un excellent investissement pour l’emploi.

Ces chiffres sont extraits de  l’étude présentée jeudi par l’Agence pour le développement et la valorisation du patrimoine. Pour télécharger le document, cliquer ici.