Cantines: un choix dans l’intérêt des enfants

Enfants au self à Arles

Pas une voix n’a manqué lundi soir au Conseil municipal pour changer le mode de gestion des cantines d’Arles. Je voudrais remercier les élus de la majorité qui ont préparé et proposé cette décision ainsi que les élus de l’opposition qui l’ont approuvée.

Après 18 ans de gestion par la Sodexo, confier la restauration collective d’Arles à une régie est une décision importante. C’est aussi une responsabilité pour la Ville et pour le service public. Il ne s’agit pas d’une décision idéologique, mais bien d’un choix dans l’intérêt des enfants, de leur santé et de leur éducation. A une époque où l’obésité devient une épidémie, nous avons pour objectifs principaux la qualité et le goût des repas, qui doivent redevenir un moment important du temps pédagogique.

Les agriculteurs, paysans, éleveurs du Pays d’Arles produisent des aliments de qualité. Il était anormal que des omelettes soient fabriquées industriellement loin d’ici pour être transportées et consommées par les enfants d’Arles. La régie de la restauration collective d’Arles fera appel à des producteurs de proximité en privilégiant les ingrédients frais et saisonniers, ce qui limitera aussi l’impact sur l’environnement. Cette évolution devra se faire sans augmentation du prix du repas payé par les familles arlésiennes. C’est l’engagement du conseil municipal.

Je tiens aussi à souligner que le changement de mode de gestion ne signifie nullement une remise en cause des compétences et du dévouement des personnels qui travaillent pour la Sodexo dans le cadre de la Délégation de service public. Ils seront repris dans la nouvelle structure.

Le changement de mode de gestion se fera pour la rentrée scolaire de septembre 2012. D’ici là, la Régie a un travail important d’organisation et de préparation à mettre en œuvre. Il s’agit d’un travail à long terme qui ne sera ni facile, ni instantané. Je sais pouvoir compter sur le soutien des administrateurs élus, des associations, du monde scolaire, des parents d’élèves et des partenaires sociaux. Nous avons besoin de tous pour construire à Arles un véritable service public de la restauration collective.

Hervé Schiavetti
Maire d’Arles
Vice-Président du Conseil général des Bouches-du-Rhône