Notre réponse : le respect et la fraternité

Au lendemain du drame de Toulouse, tous les Arlésiens partagent la douleur des proches des victimes. Pour témoigner notre solidarité et notre émotion collective, les drapeaux de l’hôtel de ville d’Arles sont mis en berne, ainsi que ceux des mairies annexes de nos villages et quartiers. Nous aurons tous  une pensée pour les victimes et leurs familles, ce mardi à 11h, à l’heure où toutes les écoles de France observent une minute de silence.

Assassiner des enfants à cause de leur religion est un acte dont la barbarie rappelle les heures noires de l’histoire de l’Europe. Assassiner des soldats de la République en raison de leur origine s’apparente aux pires conflits ethniques. L’antisémitisme et le racisme sont des poisons qui peuvent conduire au délire meurtrier, aujourd’hui à Toulouse et à Montauban, hier à Auschwitz ou à Srebrenica. Face à ce danger, notre réponse est le respect et la fraternité, ce sont les valeurs de la République française et de toutes les démocraties.