L’intolérance de Roland Chassain

Une nouvelle fois l’intolérance de Roland Chassain s’exprime sans retenue.

Je regrette que les valeurs qui fondent l’UMP,  les valeurs du gaullisme,  de la démocratie-chrétienne ou libérale ne soient pas revendiquées par Roland Chassain.

Tous les Républicains se reconnaissent dans notre démocratie, dans notre parlement, dans l’alternance.

Pour ma part,  j’ai appelé à voter Jacques Chirac en 2002 pour battre Jean-Marie Le Pen qui constituait un danger pour les valeurs de la démocratie républicaine.

Je me félicite de la distance prise par des élus de l’UMP du Conseil Municipal d’Arles, comme Muriel Boualem-Mur et Cyril Juglaret.

Je condamne vivement la position de Roland Chassain qui s’éloigne de ces valeurs.