Budget 2013: des efforts, des résultats et des projets

Le contexte

Nous avons préparé ce budget dans un contexte extraordinairement complexe. Les effets de la crise des finances publiques pèsent sur les finances communales. L’Etat réduit ses dotations. D’autres recettes baissent aussi, par exemple celles liées au marché immobilier. Dans le même temps, des dépenses augmentent fortement: les travaux, les assurances, les services, l’énergie… C’est pourquoi je suis fier de nos efforts, de notre gestion et du travail accompli dans un tel environnement économique, sans doute le plus difficile depuis des décennies.

Les impôts

C’est un engagement tenu! En 2013, la part communale des impôts locaux n’augmente pas, comme chaque année. En dix ans, c’est le préfet qui a décidé de la seule hausse: 1,6% en 2003. Aujourd’hui, Arles est revenue dans la bonne moyenne des villes de même taille (pas de même étendue)! C’est indispensable pour protéger les classes moyennes et pour continuer à attirer à Arles de nouveaux habitants et de nouvelles entreprises. Ce qui se traduit par une augmentation de la richesse fiscale.

Les choix

Cette équipe municipale a décidé de reprendre en régie la restauration collective. Ce qui se traduit par de meilleurs repas et par une économie d’un demi-million d’euros sur le budget 2013! Nous avons aussi repris la gestion du stationnement qui était déléguée au privé  depuis des décennies. Nous avons créé la police municipale. La voirie communale est refaite par tranche, année après année. Arles consacre le même budget aux routes communales que la ville de Nantes qui compte 270.000 habitants…

Le développement

Arles bénéficie d’investissements publics et privés comme aucune autre ville moyenne en France: le Parc des Ateliers de la Fondation LUMA, la Fondation Van Gogh à l’ancienne Banque de France rachetée par la Ville, la nouvelle Ecole nationale supérieure de la Photographie décidée par la ministre de la culture Aurélie Filippetti. Notre développement économique à l’échelle de la communauté d’agglomération et du Pays d’Arles est remarquable. Nos efforts communs ne doivent pas se relâcher. Je suis certain de la réussite d’Arles!

Les efforts

La masse salariale de la mairie d’Arles est maîtrisée. Agir autrement nous conduirait à un déficit qui serait sanctionné par le juge des comptes. Mais nous maintenons le service public local grâce aux partenariats avec les grandes collectivités que sont les Conseils général des Bouches-du-Rhône et régional PACA et les grands établissements public, le Symadrem, Parc naturel régional de Camargue et la communauté d’agglomération Arles, Crau, Camargue, Montagnette

Le désendettement

Ces cinq dernières années, notre dette a baissé de 8% alors que dans le même temps la dette des villes de France a augmenté de près de 10%. La dette moyenne par habitant est de 1850 euros. En 2001, elle était de 2114 euros.

info