Un pas de plus pour la reconnaissance de la culture taurine

Le congrès des députés, chambre basse du Parlement espagnol, s’est prononcé à la majorité de ses membres, le 12 février 2013, pour la tenue d’un débat au congrès sur la protection de la corrida et sa reconnaissance comme bien culturel, après avoir examiné une pétition en ce sens ayant recueilli 590 000 signatures.

Ce vote s’est déroulé au nom de la défense de la culture et de la tradition, estimant que « les fêtes taurines appartiennent à la culture espagnole globale, au patrimoine historique commun à tous les espagnols ».

Les députés favorables à cette position ont défendu l’importance artistique, économique et écologique de la tauromachie en général.

Ce vote pourrait déboucher prochainement sur le classement des corridas comme « Bien d’intérêt culturel » et permettre la relance de la corrida en Catalogne.

Après l’inscription de la corrida au patrimoine culturel immatériel de la France et la récente décision du conseil constitutionnel jugeant la corrida compatible avec la constitution, ce vote est un pas supplémentaire dans la reconnaissance de cette culture et de ce patrimoine universels, ce dont nous ne pouvons que nous féliciter.