La tête dans le “Nuage”

Nuage

Les Arlésiens peuvent être fiers de cette exposition unique qui fait dialoguer des œuvres exceptionnelles, signées de noms mythiques comme d’artistes moins connus du grand public. “Nuage” est riche de chacune de ces œuvres et riche aussi de l’émotion, de l’atmosphère créée par leur rencontre dans ce lieu si particulier qu’est le musée Réattu.

Qualifiée par le Ministère de la Culture, exposition d’intérêt national, la plus belle réussite de cette exposition est d’être accessible à tous. L’exigence artistique se conjugue ici avec la générosité de la scénographie. Nul besoin d’être un spécialiste de l’art contemporain pour être touché en visitant “Nuage”. C’est tout à l’honneur de la culture comme service public municipal, incarné par Michèle Moutashar qui a conçu et porté cette exposition après l’avoir longtemps rêvée.

Au plus dur de la crise qui frappe l’Europe, la chance d’Arles est sa dimension culturelle, qui devient un moteur de l’économie locale et donc de l’emploi. En cette année 2013 où nous sommes Capitale Européenne de la Culture avec Marseille et la Provence, quelle autre ville de 54000 habitants pourrait proposer un programme :qui réunit la Vénus d’Arles, Auguste Rodin, Andy Warhol  et Christian Lacroix?

Merci à tous les acteurs qui travaillent sans relâche à cette réussite. Merci aux visionnaires comme Jean-Maurice Rouquette ou Lucien Clergue qui ont imaginé cette évolution. Si l’on ajoute l’ouverture de la  Fondation Van Gogh l’hiver prochain, le projet de Parc des Ateliers de la Fondation Luma avec l’architecte Frank Gehry, c’est le futur d’Arles qui s’écrit dans l’économie culturelle ou plutôt dans l’économie culturelle ou plutôt dans l’économie créative.

Je souhaite à chacune et à chacun d’entre vous de très beaux moments d’émotion en visitant cette exposition “Nuage”, rendue possible par un partenariat public-privé exemplaire et par la reconnaissance des plus hautes autorités culturelles du pays!