Démission de François Hébel: une belle page se tourne, une autre est à écrire

Lors de l'inauguration des Rencontres d'Arles 2013. Photo Ville d'Arles.

Lors de l’inauguration des Rencontres d’Arles 2013. Photo Ville d’Arles.

Je prends acte de la démission de François Hébel et je salue sa position, appuyée par le Président Jean-Noël Jeanneney, d’assurer la transition avec le nouveau directeur des Rencontres de la Photographie d’Arles, dont le choix devra intervenir rapidement. C’est pourquoi j’ai demandé la convocation dans les délais les plus brefs du Conseil d’Administration, afin que l’édition 2014 puisse se préparer sereinement.

Comme les services de l’Etat l’ont établi, les Rencontres bénéficieront l’année prochaine d’un nombre de mètres carrés d’exposition supérieur à celui de 2013, grâce aux engagements de la Ville d’Arles, de la Fondation LUMA, des éditions Actes Sud et du Centre des Monuments Nationaux. Ces engagements écrits ont fait l’objet de plusieurs réunions techniques avec les Rencontres en mairie d’Arles et de nombreux échanges avec les partenaires publics et privés que je tiens à saluer pour leur implication et leur volonté au service de l’intérêt général et d’Arles en particulier. Je tiens à remercier la ministre de la Culture Aurélie Filippetti pour le travail réalisé par ses services ces derniers mois et le président Michel Vauzelle pour l’accompagnement de ce travail par la Région Paca.

Je voudrais remercier François Hébel du travail accompli depuis qu’il a accepté ma proposition de prendre la direction du festival en 2001 en même temps que François Barré en assumait la présidence. En 12 ans, les Rencontres ont grandi en notoriété et en qualité, attirant un public en augmentation constante grâce à son énergie et à son talent ainsi que ceux de toute l’équipe du festival fondé il y a 45 ans par le photographe Lucien Clergue, l’écrivain Michel Tournier et le conservateur Jean-Maurice Rouquette. D’autres pages sont maintenant à écrire… Comme l’a souligné la Ministre, les Rencontres, la Fondation Luma, Actes Sud, la Fondation Van Gogh, l’Ecole nationale supérieure de la photographie ont vocation à travailler ensemble au développement culturel et économique du Pays d’Arles. Le soutien total de la Ville d’Arles leur est acquise.