Le PPRI doit évoluer

Le Plan de Prévention du Risque Inondation (PPRI) transmis par les services de l’Etat n’est pas le document que je voulais, que nous voulions avec la municipalité d’Arles. Nous étions beaucoup plus ambitieux dans les objectifs pour Arles, son Pays, son fleuve et son littoral. Nous contestons le cadre qui nous est imposé dans cette première version mais le PPRI peut évoluer, doit évoluer. Sa révision doit être rapide et simplifiée, je le souhaite en raison des énormes investissements réalisés par le Symadrem, outil magnifique créé par Michel Vauzelle en 1998 lors de sa première élection comme Président du Conseil Régional, et grâce au travail des équipes qui se mobilisent au sein des services de la Ville d’Arles, au sein du Symadrem. Arles est protégée,  même si un aléa toujours plus fort peut exister notamment avec l’élévation du niveau de la mer. Il faut conserver à cet arrêté un caractère actif !  Travailler au classement pour trouver des droits à bâtir pour le tourisme, l’agriculture, l’industrie, l’habitat, les services publics, c’est notre objectif essentiel et la raison d’être du travail réalisé et des arrêtés pris. J’invite chacun à se saisir de ces données pour protéger le patrimoine familial et humain de notre territoire.
Le but de ce document est de trouver les modalités d’une sécurité juridique et éventuellement de rechercher les moyens réels d’un préjudice à faire reconnaître.