L’heure est venue de fonder le Pays d’Arles !

carte-lelee

Ensemble, élus de toutes tendances politiques, entrepreneurs, responsables associatifs, et citoyens, nous devons construire l’organisation de notre territoire, un Pays d’Arles uni, un service public local efficace et proche, doté de véritables pouvoirs issus de la démocratie locale et de la volonté de ses habitants.

Notre pays connait une période de réforme qui va bouleverser l’organisation de nos territoires. Les plus anciennes divisions administratives françaises vont être modifiées ou supprimées au profit de structures mieux adaptées au monde et à l’économie du 21e siècle, comme les métropoles ou les communautés d’agglomération où siègeront vos représentants.

Dans quelques semaines, la Métropole marseillaise sera une réalité. La loi n’a pas prévu d’intégrer les communes du Pays d’Arles à la Métropole à la demande de Michel Vauzelle, président de la Région Provence Alpes Côte d’Azur. Mais aucune des 29 communes du Pays d’Arles, aucune des trois intercommunalités qui les regroupent, n’existera pas à côté d’une Métropole qui réunit 82 communes et six intercommunalités avec un budget annuel de trois milliards d’euros.

Le constat est simple : soit nous constituons maintenant le Pays d’Arles, soit nous serons intégrés à la Métropole en 2018.

Le Pays d’Arles est déjà une réalité économique, géographique, culturelle, historique, à nous d’en faire une réalité politique. Nos atouts sont nombreux, notre image internationale est forte. Avec la Camargue, les Alpilles, la Crau, notre patrimoine, nos traditions, nous possédons une identité forte et unique. Nos atouts économiques sont nombreux, dans l’agriculture, dans la logistique, dans le tourisme et l’art de vivre, dans les industries créatives et numériques. Nous possédons une formidable tissu de petites entreprises dans tous les secteurs porteurs. Au carrefour du Rhône et de la Méditerranée, nous occupons une position stratégique reconnue depuis l’Antiquité.

Le Pays d’Arles est un bassin de vie qui recoupe le périmètre de la Chambre de commerce et d’industrie, possède un hôpital, une université, un tribunal. Avec 160­ 000 habitants, sur un territoire de 220 000 hectares, dont 60 % situés dans les Parcs naturels régionaux de Camargue et des Alpilles, le Pays d’Arles réunit les conditions pour devenir une structure à taille humaine, avec des élus de proximité, pour décider lui-même de son destin, de ses choix politiques et économiques, de sa gouvernance. Une structure souple, réactive, efficace, pour faire face aux défis de notre époque.

L’heure est venue de créer une assemblée constituante avec les élus qui représentent les communes et les habitants de notre territoire pour fonder le Pays d’Arles. Nous devons faire des propositions simples,dans des termes clairs, pour que nos concitoyens puissent décider de leur avenir.

Aujourd’hui, c’est de courage et d’enthousiasme dont nous avons besoin.