Mes vœux aux Arlésiens

le Cloître Saint Trophime totalement rénové

Madame, Monsieur,

chers Arlésiens,

Au moment de quitter 2015, je voudrais revenir sur cette année qui restera gravée dans nos mémoires comme dans l’histoire de France. Il y a un an, les attentats de janvier s’attaquaient à la liberté d’expression incarnée par Charlie Hebdo et visaient nos concitoyens de religion juive. En novembre dernier, les tueries de Paris ciblaient notre mode de vie en tuant des clients à des terrasses de café ou des spectateurs à un concert ou à un match de football.

A chaque fois, au lieu de se replier sur lui-même, de paniquer ou de haïr, le peuple de France s’est levé pour défendre pacifiquement les valeurs de la République. A Arles, comme dans des centaines de villes, des citoyens de tous âges, de toutes convictions politiques, de toutes origines se sont rassemblés pour affirmer leur attachement à la fraternité, à la laïcité. Leur symbole : le drapeau bleu, blanc, rouge, le drapeau de la Révolution française, le drapeau de la Résistance, le drapeau de la République.

Cet élan de fierté doit nous donner confiance pour 2016 et en l’avenir.

A Arles, nous avons des raisons d’avoir confiance, d’être ambitieux pour demain. La tour imaginée par l’architecte Frank Gehry qui s’élève dans le ciel arlésien symbolise l’entrée dans un nouveau développement pour notre ville, grâce à un projet porté par Maja Hoffmann, la présidente de la Fondation Luma. Une grande exposition en 2016 à la fondation Van Gogh de mars à septembre 2016, trente œuvres de Van gogh !

Arles multiplie les réussites, saluées par les médias nationaux et internationaux. Le prix Nobel de littérature et le prix Goncourt attribués à Actes Sud, la maison d’édition arlésienne; la réussite de la première édition des Rencontres dirigée par Sam Stourdzé, tant en termes de qualité que de fréquentation en sont des exemples. Ce rayonnement doit être le moteur pour le développement des entreprises avec comme finalité la création d’emplois de tous niveaux. D’ailleurs, le chômage a repris sa baisse à l’automne 2015, même s’il reste à un niveau trop haut.

Le plan de stationnement qui se met en place en 2016 va rendre plus harmonieux les usages du centre ancien, tandis que les travaux de voirie et les actions sur la propreté apportent des améliorations concrètes à la vie quotidienne.

Ensemble, les Arlésiens ont le talent et l’énergie pour sortir de la crise et aborder l’avenir avec optimisme. C’est ce que je souhaite à notre ville et à ses habitants pour 2016.

A chacune et chacun d’entre vous, je vous souhaite une belle année, riche de bonheurs personnels et familiaux, de réussites professionnelles.