Michel Vauzelle a réalisé des projets qui ont marqué Arles de son empreinte

Michel Vauzelle a décidé de ne pas être candidat aux élections législatives de l’année prochaine, je regrette sa décision, bien sûr. Comme maire, comme député et comme président de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, Michel Vauzelle a porté l’idée d’un développement équilibré du territoire et et défendu la place d’Arles, de la Camargue et des Alpilles avec conviction. Il a eu une volonté juste de créer un espace politique de paix et d’échanges en Méditerranée.

Ses responsabilités nationales comme porte-parole de la Présidence de la République après la victoire de François Mitterrand il y a exactement 35 ans, puis comme Garde des Sceaux, son rôle international en particulier pour l’union de la Méditerranée lui ont conféré une stature d’homme d’Etat.

De l’Ecole nationale supérieure de la photographie à la fondation du Symadrem pour lutter contre les conséquences des crues du Rhône, de l’acquisition des terrains de la SNCF pour créer le parc des Ateliers au Plan Patrimoine Antique qui a permis la rénovation des arènes et du théâtre antique, Michel Vauzelle a réalisé des projets qui ont marqué Arles de son empreinte.

J’ai été son Premier Adjoint dès 1995. Nous avons réalisé l’union de toutes les forces de gauches à toutes les élections depuis 20 ans et rassemblé tous les Républicains dans une période marquée par la montée des idées d’extrême-droite.