Retour du Congrès des Maires de France

AMF-2015-PANO-Photo-A.Fevrier-AMF001-2

Le congrès des Maires de France qui s’est terminé jeudi 2 juin a mis en lumière les difficultés que rencontrent aujourd’hui les maires pour équilibrer le budget communal dans le contexte de baisse des dotations de l’Etat qui s’est accélérée ces dernières années.

Ces difficultés sont partagées par l’immense majorité des communes notamment petites et moyennes, comme l’a souligné François Baroin, le président de l’Association des Maires de France (AMF) qui regroupe 95% des communes de notre pays.

Pour ma part, je suis intervenu devant le Congrès jeudi après-midi pour m’exprimer en tant que maire d’une ville moyenne. J’ai également insisté sur la nécessité d’une véritable réforme des aides de l’Etat aux communes ainsi que d’une remise à plat des bases fiscales, aujourd’hui dépassées et injustes pour Arles.

Lors de son discours de cloture, le Président de la République François Hollande a annoncé une réduction de moitié de la baisse des dotations prévue pour les communes pour 2017 et la reconduction du fonds d’investissement établi en 2016.

C’est un élément très positif pour le budget communal d’Arles qui évite ainsi une baisse de 800 000 euros, comme pour beaucoup d’autres communes, même si l’effort de  redressement des finances publiques se poursuit et donc la baisse des dotations. Sur le plan des investissements, l’Etat participera à hauteur de 2,3 millions d’euros suplémentaires pour les projets d’Arles.

Le président de le République comme le président de l’AMF ont rappelé le rôle des communes de France pour faire vivre les valeurs de la République en particulier les efforts déployés dans le domaine de la sécurité et de la lutte contre la radicalisation.

François Hollande a aussi souligné le “rôle irremplaçable de solidarité et de proximité” des communes. Le Congrès qui vient de se terminer l’a amplement confirmé et j’ai été heureux d’y avoir fait entendre la voix d’Arles.